Simplifier l’organisation territoriale de la France : oui, mais pas au détriment des entreprises

Si nous ne pouvons que nous réjouir de la volonté gouvernementale, à travers le prochain projet de loi de décentralisation, de simplifier l’organisation territoriale, l’intention de placer les CCI sous le pilotage stratégique des Conseils Régionaux serait préjudiciable pour les entreprises et le développement économique des territoires.

Le réseau des CCI, une force éprouvée au service du développement économique

 Depuis la création de la Chambre de Marseille en 1599 pour aider à la reconstruction économique du pays après les guerres de religion, les CCI ont démontré leurs atouts au service du développement économique :

–      Elles sont dirigées par des élus, eux-mêmes chefs d’entreprises, pour être en prise directe avec les besoins de l’économie de leur territoire ;
–      Elles bénéficient d’un fort ancrage territorial, leur permettant de travailler de manière adaptée aux spécificités locales avec tous les acteurs concernés, sans autre objectif que de contribuer, dans la durée, au développement des entreprises et de l’activité économique ;
–      Elles s’appuient sur des collaborateurs connaissant bien les entreprises, soit parce qu’ils sont en contact extrêmement régulier avec des entrepreneurs, soit parce qu’eux –mêmes ont travaillé auparavant en entreprise. Ils sont de ce fait à même de bien accompagner les projets, de la création d’une société à sa transmission, dans toutes ses phases de développement, voire de difficultés ;
–      Elles fonctionnent en réseau, local, régional, national, et peuvent ainsi, d’une part mutualiser les expériences de différents territoires pour trouver les solutions les plus adaptées à chacun des problèmes, d’autre part représenter le monde économique sur l’ensemble du territoire français, voire à l’étranger à travers le réseau des CCI françaises à l’étranger.

Placer les CCI sous le pilotage stratégique des Conseils Régionaux, c’est renoncer à cette force. Alors que dans la période de mutation économique que nous traversons, les entreprises ont plus que jamais besoin de lisibilité de l’action publique, d’une meilleure coordination des acteurs et de la suppression des doublons, nous risquons d’avoir de réelles disparités de politiques économiques selon les régions et selon les alternances politiques.

Notre crédo : faire confiance aux entreprises et à l’intelligence des territoires

Les CCI en général entretiennent des liens forts avec toutes les collectivités territoriales. C’est particulièrement le cas en Seine-et-Marne puisque notre Chambre s’est positionnée systématiquement en fédérateur des compétences. Thématique par thématique, elle travaille en lien étroit avec tous les partenaires concernés. Elle a notamment renforcé sa coopération avec les deux autres chambres consulaires du département, Agriculture, et Métiers et Artisanat.

De nombreux conventionnements ont déjà été mis en place pour éviter de doublonner les structures et les actions. Une réforme de la décentralisation doit s’inspirer de ces bonnes pratiques du terrain si l’on veut qu’elle soit réussie et acceptée par les entreprises.

Position des CCI de France dans le cadre du nouveau projet de loi de décentralisation  Communiqué de presse : les CCI de France indignées  mais combatives

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.