L’apprentissage en Seine-et-Marne, voie d’excellence professionnelle

CFA UTEC

Comme le prouve l’étude récemment publiée par le Conseil Régional d’Ile-de-France*, loin d’être une voie de garage, l’apprentissage conjugue formation de qualité avec savoir-faire professionnel, dans l’intérêt des jeunes et des entreprises. Les résultats de la Seine-et-Marne sont plus qu’encourageants.

L’apprentissage, une formation de qualité

Entre 2009 et 2011, le nombre d’apprentis a augmenté en Ile-de-France de 8 %. De plus, contrairement aux idées reçues, cette évolution provient pour grande partie de l’augmentation du nombre d’apprentis dans le supérieur. Ainsi, les effectifs des formations de niveau I (Bac + 5) ont augmenté de 31 % sur la période, ceux du niveau II (Bac + 3 ou 4) de 18 % et ceux de niveau III (Bac + 2) de 14 %. A l’inverse, les effectifs des formations de niveau V (CAP/BEP) ne cessent de diminuer d’année en année (- 16 % entre 2009 et 2011). Le poids de plus en plus important des apprentis du supérieur est particulièrement prégnant en Ile-de-France par rapport à la moyenne nationale.

Autre force de l’apprentissage, une insertion professionnelle de qualité. 7 mois après la fin de leur formation, 69 % des apprentis se déclarent en emploi. Parmi eux, près des deux tiers déclarent que cet emploi est un CDI (64 %).

L’apprentissage, un atout de la Seine-et-Marne

Plus de 60 % des apprentis originaires de la Seine-et-Marne s’y forment. La Seine-et-Marne est, avec Paris, le département où la part des apprentis habitant le département et se formant dans un CFA localisé dans le département est la plus élevée. Par ailleurs, les apprentis seine-et-marnais représentent 14 % des effectifs d’Ile-de-France, soit la proportion la plus élevée de la région avec les Yvelines (14 % aussi).

Côté employeur, la Seine-et-Marne se situe aussi en pôle position : avec un taux de pénétration de l’apprentissage** de 12 %, notre département se situe au-dessus de la moyenne régionale (9 %).

Des apprentis du CFA UTEC d'Émerainville

Des apprentis du CFA UTEC d’Émerainville

 

Ces bons résultats pour notre département confortent la volonté de notre CCI de continuer à promouvoir l’apprentissage comme un mode de formation pertinent et adapté à l’insertion professionnelle des jeunes générations, d’autant que la récente décision du gouvernement de limiter l’indemnité compensatrice aux entreprises de moins de 10 salariés peut faire craindre un recul de sa pratique, notamment pour les entreprises de 10 à 250 salariés.

Jeunes candidats à l’apprentissage, notre CFA UTEC (www.cfautec.fr) peut encore vous offrir des places. Dirigeants, investissez dans l’avenir de votre entreprise et de votre département, embauchez un apprenti ! Les services de notre CCI peuvent vous aider dans votre recrutement et concernant les formalités du contrat d’apprentissage, pour le succès de votre entreprise et l’épanouissement de nouveaux talents.

 

* Panorama 2012 de l’apprentissage en Ile-de-France ; Unité Développement Direction de la stratégie et des territoires Service prospection et évaluation Conseil Régional Ile-de-France

** Taux de pénétration de l’apprentissage : nombre d’établissements ayant signé au moins un nouveau contrat d’apprentissage lors de la campagne 2011/2012 rapporté au nombre d’établissements franciliens avec au moins un salarié

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.