Le Sénat en Seine-et-Marne à l’écoute des chefs d’entreprises

Le 11 juin dernier, notre Chambre de Seine-et-Marne a eu l’honneur et l’enthousiasme de recevoir la visite d’un groupe de Sénateurs membres de la Délégation aux Entreprises, venus à la rencontre d’une vingtaine de chefs d’entreprise de Seine-et-Marne. Le but de cette visite : écouter et échanger, sur le terrain, avec « ceux qui sont les mieux placés pour discerner les conditions de libération de la croissance des entreprises sur le territoire français ».

Pour ce premier déplacement dans notre département, la Délégation sénatoriale aux Entreprises entendait « identifier, à la fois, les atouts de notre pays et les freins au développement des entreprises, afin de définir les moyens susceptibles de soutenir tant leur activité que leur croissance. »

Créée en novembre 2014 à l’initiative du Président Gérard LARCHER, et composée de 42 sénateurs appartenant aux différents groupes politiques du Sénat, la Délégation aux Entreprises est chargée d’informer le Sénat sur la situation des entreprises, de recenser les obstacles à leur développement, et de proposer des mesures visant à favoriser l’esprit d’entreprise et à simplifier les normes applicables à l’activité économique, en vue d’encourager la croissance et l’emploi dans les territoires.

IMG_2289.JPGC’est ainsi qu’Élisabeth LAMURE, Sénatrice du Rhône et Présidente de la Délégation, Nicole BRICQ, Sénatrice de Seine-et-Marne et instigatrice de cette visite départementale, Patricia MORHET-RICHAUD, Sénatrice des Hautes-Alpes, et Dominique WATRIN, Sénateur du Nord-Pas-de-Calais, ont été particulièrement attentifs à la situation de nos Petites et Moyennes Entreprises (PME) et Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI).

Table ronde Sénateurs / Entrepreneurs

Afin de répondre à la demande de la Délégation sénatoriale, une table ronde a été organisée au siège de la CCI Seine-et-Marne, à Serris/Val d’Europe, rassemblant dirigeants d’entreprises et personnalités du territoire*. L’objectif de cette rencontre n’était pas de conduire un débat mais de permettre à nos entrepreneurs, fortement engagés au quotidien dans le développement de leurs entreprises et l’économie de notre pays, d’aborder tous les thèmes souhaités et d’exprimer, de manière positive, leurs avis et préoccupations auprès de sénateurs très à l’écoute.

Placée sous le thème générique des freins et leviers à la croissance des entreprises, la table ronde avec les sénateurs a été riche en discussions :

  • Les relations dirigeants/administration publique : lourdeur administrative, demande de réactivité, de simplifications (guichet unique)
  • L’emploi et la formation : problématiques de recrutement, recours et freins à l’apprentissage, Loi Macron
  • Les relations sociales dans l’entreprise : simplification du dialogue social, passage des seuils sociaux, rigidité du droit du travail
  • L’investissement et la compétitivité : frilosité des banques, BPI, coût des charges sociales, Crédit Impôt Recherche et contrôles fiscaux, meilleur soutien à l’export, difficulté d’accès aux appels d’offres européens
  • La modernisation des entreprises : retard dans la robotisation des process industriels, transformation numérique

IMG_2279.JPGDe nombreux chefs d’entreprise ont plus particulièrement fait état de difficultés de financement et de recrutement, du fait de la rareté de certaines compétences techniques ou en raison de la réticence de certaines personnes à perdre leurs droits aux indemnités chômage. A cet égard, ils ont déploré ne pas avoir, au sein de Pôle Emploi, d’interlocuteur dédié aux entreprises.

Amers à l’égard des contrôles fiscaux subis à la suite de l’octroi de crédits d’impôt ou d’aides à l’export, certains entrepreneurs ont même demandé la fin de toutes subventions publiques, en échange d’un allègement parallèle des charges sociales.

En revanche, plusieurs dirigeants ont salué l’action positive de la BPI et jugé précieux l’accompagnement de proximité offert par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Seine-et-Marne et les collectivités territoriales.

Ils ont également estimé que, parmi les voies de progrès, la dématérialisation des factures, selon un modèle normé, permettrait de réduire les délais de paiement.

Les sénateurs se sont déclarés très satisfaits de cette table ronde : « la diversité et la qualité des intervenants réunis ont permis de mieux documenter les leviers et les freins aux développement des entreprises que nous avions déjà pu identifier ; de nouveaux sujets ont également émergé de ces échanges avec les entrepreneurs seine-et-marnais, du fait de leur expérience industrielle et de leur participation à l’économie francilienne. »

Les sénateurs ont pu constater qu’il existait, en Seine-et-Marne, des entreprises industrielles en plein développement, notamment grâce à l’export et l’innovation.

De leur côté, nos dirigeants ont salué la démarche d’écoute des Sénateurs et ont démontré qu’ils savaient garder tout leur dynamisme, en dépit d’une conjoncture économique difficile. Ils ne demandent pas aux Pouvoirs Publics de les assister, mais de les laisser travailler et de supprimer les entraves à leur croissance. Ils attendent de l’administration et du pouvoir politique qu’ils quittent leur tour d’ivoire, afin de prendre en compte la vraie vie et les réalités du monde de l’entreprise.

Au travers de leurs expériences, nos dirigeants d’entreprises ont pu témoigner de leur conviction et engagement au service d’une économie nationale innovante et entreprenante pour notre nation.

IMG_2346.JPGLes échanges se sont prolongés au cours d’un déjeuner au Restaurant d’Application de l’UTEC Hôtellerie-Restauration d’Émerainville où, à leur demande, ce sont les apprentis de notre CFA qui leur ont préparé et servi le repas. A cette occasion, la Délégation sénatoriale a reconnu attacher « une importance particulière à l’apprentissage et entend prendre, dans les prochains mois, des initiatives visant à encourager les entreprises à y recourir. »

Visite d’entreprises de Seine-et-Marne

L’après-midi s’est poursuive par la visite de 2 entreprises du département, en plein essor, particulièrement innovantes et présentes à l’international :

  • ACRELEC (Saint-Thibault-des-Vignes), représentée par ses dirigeants, MM. SOUISSI et MANGEOT : entreprise de taille intermédiaire (500 salariés) créée en 2004, leader dans la fourniture de solutions bornes de commande et drive pour la restauration rapide et la grande distribution, implantée dans 12 pays, 67 M€ de CA.
  • JPB Système (Monterau-sur-le-Jard), représentée par son dirigeant, M. MARC : PME de 25 personnes créée en 1993, spécialiste de dispositifs autofreinants destinés aux industries aéronautiques et spatiales et reconnus mondialement pour leur qualité et leur haut degré d’innovation, une filiale aux Etats-Unis, 5 M€ de CA.

IMG_2462.JPGAutant de témoignages qui devraient venir nourrir les prochains travaux de la Délégation sénatoriale aux Entreprises, par ailleurs attendue dans le Pas-de-Calais le 6 juillet prochain.

Nous remercions les sénateurs pour l’intérêt qu’ils ont porté aux chefs d’entreprises de notre département. Nous portons l’espoir que la voix de nos entreprises soit entendue et que les parlementaires sachent faire bon usage des propositions et orientations partagées ce 11 juin. Qu’elles puissent être retranscrites dans les futures propositions de loi et contribuer à repositionner la compétitivité de nos entreprises.

Le Sénat à l’écoute des entreprises de Seine-et-Marne – MagÉco

Rapport d’information du Sénat – N° 641 E

* Personnalités et chefs d’entreprises présentes à la table ronde des Sénateurs :

Arnaud de BELENET, Vice-Président du Conseil Départemental de Seine-et-Marne, en charge du Développement Economique
Philippe DESCROUET, Maire de Serris
Jean-Robert JACQUEMARD, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Seine-et-Marne (CCI)
Jean-Yves LAMBERT, Membre élu à la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Seine-et-Marne (CMA)
Pierre LORY, Président du MEDEF 77
Jean-Louis RABOURDIN, Président de l’UIMM 77
Florence VINCIGUERRA, Membre de la Commission Industrie-Services de la CCI Seine-et-Marne
Yannick LEBOEUF, Secrétaire Général de la CGPME 77
Bruno BONNET, Directeur du Développement Economique et Territorial à la CMA 77

Abeilles Multimédia, Pierre SABIN
Acrelec, Jacques MANGEOT et Jalel SOUISSI
Agiscom Technology, Sylvie SALINIÉ
Biopost Cofuna, Bruno MOREAU
BMS, Bertrand BOISSIER
Céleste Fibre, Nicolas AUBE
Elcimaï, Christophe CHAUVET
Induselec, Lionel MERCOU
EOZ, Loïc GAUTHIER
JPB Système, Damien MARC
Métin, Jean-Charles HERRENSCHMIDT
Mourot Industries, Pascal COMMEAUX
Rabourdin Industries, Jean-Louis RABOURDIN
SFOB, Jean-Didier SÉGUIER
SMR, Eric ROGER et Charline LOWFENBUCHLER
Thévenet Conseil, Jean-Pierre THEVENET
Transports Barré, Jacques BARRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.