Réinstaurer la confiance pour retrouver le chemin du développement économique

Pas un article, pas une chronique qui, depuis de longs mois, ne nous énumère les faiblesses économiques et sociales de la France. Nous avons pourtant de nombreux atouts, des talents, des esprits innovants et entreprenants, créons les conditions de leur épanouissement.

Il n’est évidemment pas question de se voiler la face, tout ne va pas bien dans le meilleur des mondes. Nos entreprises connaissent de réelles difficultés et doivent se battre tous les jours pour survivre avant même de penser à développer de nouveaux grands projets. Nos enquêtes de conjoncture le démontrent. Nous sommes en train de vivre une nouvelle révolution économique de grande ampleur. Nous traversons ainsi une phase de mutation profonde, avec de nouvelles règles du jeu encore très mouvantes. Cela entraine de lourdes conséquences économiques, sociales, territoriales, humaines. Si les métropoles sortent incontestablement plus dynamiques de cette période de crise, les territoires plus ruraux sont extrêmement fragilisés.

Plus que jamais, nous avons besoin de cohésion, de stabilité, de visibilité de notre environnement réglementaire pour que les chefs d’entreprises puissent mettre en place des stratégies à moyen et long terme. Je partage tout à fait la position exposée dans l’appel des 50 dirigeants de filiales étrangères installées en France (site des Échos).

Solidarité, partage, synergie

Plus que jamais nous avons besoin de solidarité, de partage d’expérience, de mise en synergies pour construire des stratégies territoriales de développement économique. C’est pourquoi je reste un fervent partisan de la régionalisation, notamment des CCI, dans la mesure où des mutualisations intelligentes peuvent permettre d’offrir un service de meilleure qualité à nos entreprises. Nous saisissons ainsi toutes les occasions de travailler en bonne intelligence avec nos collègues de la CCIR Paris-Ile-de-France (par exemple participation commune au Salon des Entrepreneurs les 5 et 6 février prochains, Journées Portes Ouvertes communes des établissements de formation le 8 février). Mais nous continuerons aussi à nous battre avec détermination pour obtenir les moyens budgétaires et humains afin que les spécificités de la Seine-et-Marne (rappelons-le, il s’agit de la moitié de l’Ile-de-France) soient traitées à la bonne échelle.

Il ne s’agit pas de faire le « blog de l’actualité heureuse » ! Je souhaite simplement vous signaler les initiatives, celles de notre CCI, de chefs d’entreprises ou d’autres acteurs, qui peuvent vous être utiles pour trouver des idées, des soutiens, des partenaires. Vous informer aussi des interventions/ prises de position de notre Chambre pour sensibiliser les pouvoirs publics à vos problématiques (cf. Forum Economique Interconsulaire organisé avec les deux autres chambres, Agriculture et Métiers). En un mot vous aider à trouver de la visibilité, un climat de confiance propice à vos entreprises.

Bonne et heureuse année à toutes les personnes entreprenantes, nous vous souhaitons pleine réussite dans vos projets de développement, vous pouvez compter sur le soutien de votre Chambre de Commerce et d’Industrie de Seine-et-Marne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.