Vols de câbles : un préjudice insupportable pour les entreprises

La recrudescence des vols de câbles que subit la Seine-et-Marne est préoccupante, en raison notamment de ses impacts économiques. C’est au nom des entreprises victimes que j’ai saisi Madame la Préfète pour une action concertée des acteurs publics.

Les vols de câbles ont de lourdes conséquences pour les entreprises

La recrudescence préoccupante de vols de câbles dont est victime la Seine-et-Marne pénalise la société dans son ensemble. Une trentaine de communes depuis cet été se sont retrouvées totalement isolées du réseau de télécommunications. Les conséquences peuvent par exemple être dramatiques pour les personnes placées sous télésurveillance médicale. Le Président de l’Union des Maires de Seine-et-Marne est intervenu en ce sens.

En ce qui concerne la CCI, c’est au nom des entreprises que j’ai appelé l’attention de Madame la Préfète sur les impacts économiques liés à cette situation déjà connue en juin dernier. En effet, dès mi-juin par exemple, le Maire d’Emerainville m’avait invité à une réunion au cours de laquelle pas moins d’une vingtaine de chefs d’entreprises ont témoigné des difficultés rencontrées par leurs établissements. Au moment où les Pouvoirs Publics insistent, à juste titre, sur notre retard numérique, et où la situation de l’emploi se dégrade, l’activité perdue du fait de ces vols aura inéluctablement des conséquences graves en termes d’activités.

Enfin, la mobilisation des personnels et sous-traitants de l’opérateur du service universel pour réparer ces dégradations impacte négativement la qualité de service des activités usuelles de France Télécom.

Une nécessaire mobilisation des acteurs publics pour lutter contre ce fléau

L’intégrité du réseau de télécommunications revêt une importance particulière en Seine-et-Marne, compte tenu des spécificités de notre territoire. C’est pourquoi notre CCI, à travers notre vice-président Bertrand BOISSIER, impliqué dans la question du déploiement des usages numériques auprès des entreprises, a proposé à Madame la Préfète de participer aux travaux d’une instance de coordination au sein de la Préfecture pour favoriser une action concertée de l’ensemble des acteurs concernés (forces de sécurité, pouvoirs publics, France Télécom, …) pour lutter contre ces dégradations opérées tant en zones urbaines, périurbaines que rurales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.